Darmanin demande un renforcement des contrôles du pass sanitaire dans les restaurants

Darmanin demande un renforcement des contrôles du pass sanitaire dans les restaurants


Mardi 23 Novembre 2021 11:02
Alors que la France fait face à une hausse des contaminations, le ministre de l'Intérieur a réclamé aux préfets de réunir "sans délai" les représentants départementaux des métiers de l'hôtellerie-restauration. Il les a appelés à la "fermeté" dans les contrôles du pass et au maintien "à haut niveau [de] la mobilisation" des forces de l’ordre.

L’épidémie de Covid-19 connaît un rebond et l’Hexagone est entré dans la cinquième vague en recensant ces derniers jours une forte augmentation du nombre de cas, passant à près de 20.000 quotidiennement. En réponse à cette situation, le ministre de l’Intérieur a adressé le 22 novembre aux préfets une note. Alors que le pass sanitaire est obligatoire dans les restaurants depuis le 9 août, dans son message, consulté par l’AFP, Gérald Darmanin leur demande de la "fermeté" dans les contrôles du pass sanitaire dans ces établissements.
Il a indiqué qu’"il est impératif de remobiliser l’ensemble des acteurs concernés par l’application du pass sanitaire" pour endiguer "les effets de la nouvelle hausse des contaminations".

Les contrôles s’intensifient
Entre autres, M.Darmanin appelle dans cette note à "maintenir à haut niveau la mobilisation" des forces de l’ordre "en recourant le cas échéant à la fermeture administrative des établissements".

Selon lui, "nous sommes déjà revenus au niveau des contrôles du mois de septembre. Il nous faut amplifier cet effort".
Menaces de fermetures
Un rappel similaire a été formulé le 22 novembre par le président du syndicat patronal des indépendants de l’hôtellerie-restauration, Didier Chenet.
Dans la foulée, ce dernier a souligné que les restaurateurs qui ne contrôlent pas le pass sanitaire "mettent en danger" toute la profession "en l’exposant à une mesure de fermeture générale".
Face à cette cinquième vague, l’ancien directeur général de la Santé, William Dad, met à son tour en garde contre une grave augmentation du nombre de cas vers Noël. D’après lui, les chiffres pourraient monter "autour de 80.000 nouveaux cas".
En outre, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy semble aussi être du même avis. Il avait prévenu sur France Inter le 17 novembre que cette vague de l’épidémie va s’accélérer dans les prochaines semaines, évoquant ainsi la phase d’hiver où le virus circule plus et le variant Delta qui est "extrêmement transmissible".
Des sanctions
Le pass sanitaire étant obligatoire dans les cafés, bars et restaurants depuis début août, différentes sanctions sont prévues en cas de non-respect des règles. Ainsi, si un client ne présente pas son pass sanitaire, il risque une amende de 135 euros. Mais son montant peut passer à 1.500 euros en cas de récidive dans les 15 jours et à 3.750 euros avec six mois de prison ferme en cas de troisième infraction. En outre, si une personne utilise le pass d’un proche, elle risque d’être punie d’une amende de 750 euros, qui peut être ramenée à 135 euros "si elle est réglée rapidement".
Fabriquer ou se procurer un faux document peut être puni de cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.
Quant aux commerçants et professionnels, ils s’exposent à une mise en demeure et à une éventuelle fermeture temporaire. S’ils cumulent quatre verbalisations dans un délai de 40 jours, ils risquent une peine d’un an de prison et une amende de 1.000 euros.


Afficher Plus



© 2020 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى