Gironde : entre 300 et 500 euros d’amende requis contre les « décrocheurs » de portraits de Macron

Gironde : entre 300 et 500 euros d’amende requis contre les « décrocheurs » de portraits de Macron


Mercredi 16 Fevrier 2022 16:46
Des peines de 300 à 500 euros d’amende ont été requises par le procureur contre les huit « décrocheurs » girondins de portraits du président de la République, jugés en appel à Toulouse
Ils étaient jugés pour avoir, en 2019, décroché des portraits d’Emmanuel Macron dans des mairies du bassin d’Arcachon. Huit Girondins militants du collectif Action non-violente COP21 comparaissaient ce mardi 15 février devant la cour d’appel de Toulouse pour des faits de « vol en réunion ». Le procureur a requis des peines allant de 300 à 500 euros d’amende ferme.
Cinq des huit décrocheurs ont fait le trajet depuis Bordeaux à vélo. Devant le tribunal, une poignée de soutiens des militants étaient réunis, notamment le maire de Lavaurette, qui a décroché un portrait du président en janvier dernier. À la barre, les avocats des prévenus ont de nouveau plaidé l’état de nécessité, les décrocheurs souhaitant alerter le gouvernement sur son « inaction climatique ». Ils ont en outre pointé que « l’importance du message contrebalançait largement le préjudice subi ».



Afficher Plus



© 2020 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى