Pour Eric Zemmour, « la France (est) une richesse pour les Outre-mer »

Pour Eric Zemmour, « la France (est) une richesse pour les Outre-mer »


Mardi 05 Avril 2022 14:12
Eric Zemmour veut « conforter et valoriser la place de l'Outre-mer dans la communauté nationale ».

Depuis que la Guadeloupéenne Maxette Pirbakas, eurodéputée ex-RN, a rejoint Eric Zemmour, le candidat du parti Reconquête! dispose enfin d'un programme pour l'Outre-mer. Certes, il comptait déjà dans ses soutiens un ancien préfet réunionnais, Gilbert Payet (en tant que conseiller technique et juridique).

Pour garantir la cohésion économique et sociale, le candidat Zemmour veut établir un plan santé en modernisant l'offre hospitalière et faire de l'eau une priorité en développant les infrastructures et l'accès à l'eau. Eric Zemmour veut faire de l'Outre-mer « un moteur de croissance économique et d'emplois ». Il entend développer l'agriculture, le tourisme et l'économie de la mer pour lutter contre le chômage. Il veut défendre et soutenir le rhum et la banane face à la concurrence étrangère, développer la pêche et les flottes de pêche en sortant les Outre-mer de la politique européenne des pêches.

Zemmour veut réformer un système social auquel il reproche d'être « ouvert aux quatre vents du monde entier ». Il propose donc de réduire nos dépenses sociales pour améliorer le pouvoir d'achat. En revanche la prime de naissance de 10 000 euros qu'il propose dans les régions rurales de l'Hexagone ne s'appliquerait pas Outre-mer s'il était élu, sous réserve d'une étude de la démographie de nos territoires.


« L'avenir, c'est la France ! »
Zemmour veut protéger l'environnement et la biodiversité tout en relançant la recherche dans ce domaine, mais surtout, il veut « préserver la souveraineté de la France en Outre-mer ». Il renforcera donc la présence militaire et maritime, les contrôles aux frontières, notamment à Mayotte et en Guyane, et règlera définitivement la question calédonienne.

Sur La 1ère, le candidat Zemmour a indiqué que les Ultramarins étaient des Français comme les autres mais qu'il fallait les protéger d'une « immigration folle » : « Je fais une différence entre les Français et les étrangers sur notre sol. » Ce qu'il veut, c'est une « véritable » assimilation à la culture et à l'histoire françaises. Il y a dans les Outre-mer, reconnaît-il, « des traditions et des cultures respectables, mais leur culture, c'est la France ! » Il ajoute que tout le monde à intérêt à ce que ces territoires demeurent français. Selon lui, aller plus loin dans une offre d'autonomie, c'est l'indépendance.
Or, insiste-t-il, « l'avenir, c'est la France ! ». Quant au passé colonial de la France, il ne craint pas de dire : « Pour moi, la colonisation a été une bénédiction », provoquant de nombreuses réactions de protestation en Guyane, en Guadeloupe et en Martinique.


Afficher Plus



© 2020 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى