Au moins deux morts dans l

Au moins deux morts dans l'attentat de Tel-Aviv : hôpital


Vendredi 08 Avril 2022 00:53
Au moins deux personnes ont été tuées jeudi et plusieurs blessées lors d'une attaque dans la ville israélienne de Tel-Aviv , a indiqué un hôpital.

Il s'agit du dernier incident parmi une vague de violence en Israël et en Cisjordanie depuis fin mars.

« Jusqu'à présent, 10 blessés sont arrivés à la salle de traumatologie de l'hôpital Ichilov. Mais malheureusement, malgré les efforts des médecins, deux des blessés sont morts", a déclaré l'hôpital Ichilov dans un communiqué.

Il a indiqué que quatre des personnes blessées lors de l'attaque étaient dans un "état critique" et subissaient une intervention chirurgicale.

Deux témoins ont déclaré à l'AFP avoir entendu des coups de feu dans le centre de Tel-Aviv, où la police a déclaré être déployée.

Dans un communiqué, ils ont demandé aux habitants de rester à l'intérieur pendant l'incident "qui est toujours en cours".

Eli Bin, chef des équipes d'intervention d'urgence du Magen David Adom, a d'abord déclaré à la chaîne de télévision publique Kan que cinq personnes avaient été blessées et qu'une était "dans un état critique".

À l'extérieur d'un café où ce qui semblait être du verre brisé recouvrait le sol devant l'entrée, un homme a réconforté une femme assise sur un tabouret de bar pendant que la police convergeait vers les lieux.

« C'est une atmosphère de guerre. Les soldats et la police sont partout… Ils ont fouillé le restaurant », et les gens pleurent, a déclaré Binyamin Blum qui travaille dans un restaurant près du lieu de l'attaque.

Brenda Ehrlich, 31 ans, agente d'assurance de Holon, dans la banlieue de Tel-Aviv, a déclaré à l'AFP qu'elle avait entendu parler de l'attaque alors qu'elle se rendait en bus dans la ville pour fêter l'anniversaire d'un ami.

Le groupe s'est assis à l'intérieur et Ehrlich a déclaré qu'elle avait l'impression «d'avoir besoin de regarder dans toutes les directions pour ne pas être surprise, alors que la police recherchait des suspects.

"Nous pensions rentrer chez nous, mais cela semble un peu dangereux, nous pourrions donc rester à l'intérieur à Tel-Aviv avant de rentrer à la maison."

Le Premier ministre Naftali Bennett était au quartier général de l'armée dans la ville côtière où il recevait des mises à jour sur cette attaque, la quatrième en un peu plus de deux semaines en Israël.

Le 29 mars, un tireur palestinien a ouvert le feu avec un fusil d'assaut M-16 à Bnei Brak, une ville à majorité juive orthodoxe près de Tel-Aviv.

Il a tué deux hommes ukrainiens et deux civils israéliens. Un officier arabo-israélien est décédé des suites de blessures subies lors de la fusillade qui a suivi, qui a également tué l'assaillant.

Deux jours plus tôt, des «terroristes» avaient ouvert le feu et tué deux policiers dans la ville de Hadera, dans le nord du pays, avant que des policiers n'abattent les assaillants, a indiqué la police.

Le 22 mars, un sympathisant condamné du groupe État islamique a tué quatre Israéliens lors d'une série d'attaques à l'arme blanche et à la voiture-bélier dans la ville méridionale de Beersheba.


Afficher Plus



© 2020 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى