Un Européen sur 4 se dit dans une situation financière "précaire", révèle une enquête

Un Européen sur 4 se dit dans une situation financière "précaire", révèle une enquête



L'étude a été menée en Allemagne, en Italie, en France, en Grèce, en Pologne et au Royaume-Uni sur la base des réponses de 6 000 personnes.
Un quart des Européens se disent en situation " précaire ", selon une récente enquête du cabinet d'études Ipsos, dont les résultats ont été publiés sur le site de l'organisation non gouvernementale française Secours populaire .

L'étude a été menée en Allemagne, en Italie, en France, en Grèce, en Pologne et au Royaume-Uni, sur la base des réponses de 6 000 personnes , et a également révélé que plus de la moitié des personnes interrogées (54%) ressentent une baisse de leur pouvoir d'achat. Les citoyens les plus touchés à cet égard sont ceux de Grèce (68%) et de France (63%).
De plus, la majorité des répondants (55%) estiment qu'ils risquent de se retrouver dans une situation d' instabilité financière dans les mois à venir, alors que près d'un sur cinq (17%) qualifie cette menace de "très importante".

Au cours des six derniers mois, diverses restrictions ont touché 80 % des Européens. Les principaux postes touchés ont été les voyages, le chauffage et les soins médicaux.

Beaucoup ont été contraints de demander l'aide de membres de leur famille ou même de cumuler plusieurs emplois ou emplois. Malgré le fait que l'impossibilité de se déplacer soit la plainte la plus fréquente (62%), 47% déclarent ne pas pouvoir allumer le chauffage de leur logement et 34% doivent se passer de soins médicaux lorsque leur état de santé l'exige.

Près de la moitié des parents (48 %) dans les six pays ont indiqué qu'ils devaient régulièrement réduire leur propre alimentation pour nourrir leurs enfants, tandis que 66 % ont déclaré avoir été contraints de limiter les activités de leurs enfants, y compris les sorties et les vacances.

De plus, sur les 6 000 personnes, les deux tiers ne savent pas à quelles autres manœuvres elles peuvent recourir, puisque, comme elles le disent, « elles ont déjà réduit tout ce qu'elles pouvaient ». Parmi les causes de la crise, 89% citent la hausse des prix, la hausse des impôts (31%) et la baisse des revenus ou des aides sociales.

Pendant ce temps, l'inflation dans la zone euro atteint un nouveau record . La croissance des prix à la consommation dans les 19 pays qui partagent la monnaie européenne s'est accélérée à 10,7 % en octobre, contre 9,9 % le mois précédent. Cette augmentation serait entraînée par une croissance astronomique des coûts énergétiques.
Pour cette raison, les protestations s'intensifient en Europe contre l'inflation et les prix élevés de l'énergie. De grandes manifestations ont récemment eu lieu à Prague , en République tchèque, à Varsovie, la capitale polonaise, et dans des pays comme l' Allemagne et le Royaume-Uni .




Afficher Plus



© 2022 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى