Logo - Jor2a.online
La Russie redirigera son pétrole vers les marchés sans plafonnement des prix même si cela augmente les coûts

La Russie redirigera son pétrole vers les marchés sans plafonnement des prix même si cela augmente les coûts


Abonnez vous sur
Telegram

Depuis Moscou, ils prévoyaient des distorsions de prix et de marché dues aux mesures anti-russes des pays occidentaux, mais une augmentation de la demande de pétrole brut.
Le ministre russe des Finances, Anton Siluanov, a assuré que Moscou ne fournirait pas son pétrole à un prix fixé par les pays occidentaux. Nous voyons maintenant que nos compagnies pétrolières redirigent leurs lignes d'approvisionnement de l'ouest vers l'est et vers d'autres pays , a déclaré le haut responsable dans une interview au journal arabe Al Sharq.

Siluanov s'est montré optimiste quant à la recherche de nouveaux acheteurs, affirmant que la demande de pétrole va augmenter . La Russie devra peut-être réduire le volume de production de brut, mais en même temps elle cherchera de nouveaux marchés, loin de l'Occident, et aussi une logistique alternative, même si elle est plus chère .
Selon le ministre, le prix maximum entraînera certainement des distorsions de prix et des distorsions de marché . Demain, les pays occidentaux fixeront des prix maximum pour les autres producteurs, ce que nous ne pouvons pas accepter , a-t-il ajouté. Nous n'allons pas fournir notre principale source d'énergie à des prix qui vont être imposés par les pays occidentaux, nous n'allons pas le permettre , a-t-il souligné.

Malgré les tentatives de limiter les prix, les sanctions et les fluctuations du marché, toutes les obligations budgétisées seront remplies en Russie, a assuré Siluanov.

Dans le même sens, le porte-parole présidentiel Dmitri Peskov a déclaré ce dimanche sur une chaîne de télévision locale. La Russie n'acceptera jamais ces « distorsions et destructions du processus de formation des prix du marché », a déclaré le représentant du Kremlin.

Le plafond du prix du pétrole russe, qui a été imposé par les pays de l'Union européenne, le Groupe des Sept (G7) et l'Australie, est entré en vigueur le 5 décembre. Le plafond a été fixé à 60 dollars le baril. A cet égard, le président Vladimir Poutine a promis de signer en début de semaine prochaine un décret sur les mesures de riposte contre les pays impliqués dans cette initiative.



Afficher Plus


Dernières actualités


© 2023 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation