Logo - Jor2a.online
Madonna aurait acheté un tableau perdu d

Madonna aurait acheté un tableau perdu d'une ville française pendant la Première Guerre mondiale


Abonnez vous sur
Telegram

Le chanteur a payé 1,3 million de dollars pour l'œuvre lors d'une vente aux enchères à New York en 1989.
La maire de la ville d'Amiens, dans le nord de la France, Brigitte Fouré, a demandé à Madonna d'emprunter un tableau de sa collection personnelle, qui ressemble à une œuvre disparue d'un musée de la ville pendant la Première Guerre mondiale.

Madonna, vous n'avez probablement pas entendu parler d'Amiens, mais il existe un lien particulier entre vous et notre ville , a déclaré Fouré dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, citée par les médias locaux.

Il s'agit de l'œuvre ' Diane et Endimion ' de l'artiste Jérôme-Martin Langlois, qui date du 19ème siècle et représente une scène mythologique de la déesse romaine avec le pari du berger.

Selon Fouré, il s'agit probablement du même tableau qui a été « prêté par le Louvre au musée des Beaux-Arts d'Amiens avant la Première Guerre mondiale » jusqu'à ce qu'il soit déclaré disparu , après le bombardement de la ville par l'Allemagne en 1918. « Évidemment, nous ne ne remet en cause en aucune manière l'acquisition légale qu'il a faite de cette œuvre , a précisé Fouré.
En ce sens, il a demandé au chanteur un prêt du tableau pour l'exposer à Amiens, la ville natale du président Emmanuel Macron, à l'occasion de sa candidature Capitale européenne de la culture en 2028.

Je ne suis pas sûre que ce soit le vrai tableau , mais même s'il s'agit d'une copie, il ressemble énormément à l'oeuvre et j'aimerais que les gens d'Amiens puissent le revoir , a-t-elle ajouté.

Plus tôt ce mois-ci, le journal français Le Figaro a rapporté que le tableau, ou un tableau presque identique, avait été mis en vente aux enchères à New York en 1989, au cours desquelles la superstar de la pop avait payé 1,3 million de dollars pour l'acquérir. .

Cependant, sa version est dépourvue de la signature de l'artiste, ainsi que de la date de l'œuvre, et est d'environ trois centimètres plus petite que l'originale , il est donc peu probable qu'il s'agisse du même, a expliqué François Seguin, directeur du Musée intérimaire de le musée de Picardie, ancien musée des beaux-arts d'Amiens.



Afficher Plus


Dernières actualités


© 2023 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation