Logo - Jor2a.online
La Turquie accuse la Suède d

La Turquie accuse la Suède d'avoir violé son accord d'adhésion à l'OTAN


Abonnez vous sur
Telegram

Il s'agit d'une violation manifeste de l'engagement de la Suède à empêcher la propagande d'organisations terroristes dans le cadre du mémorandum trilatéral , a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères.
Le ministère turc des Affaires étrangères a accusé la Suède d'avoir violé le mémorandum trilatéral , signé à l'été de l'année dernière en échange de l'approbation d'Ankara pour l'adhésion du pays nordique à l'OTAN, avec la Finlande.

Le mécontentement du gouvernement turc est dû aux rassemblements dans le centre de Stockholm de partisans du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré par Ankara comme un groupe terroriste, qui ont eu lieu après l'incendie - avec l' autorisation des autorités locales — d'un exemplaire du Coran devant l'ambassade de Turquie ce samedi.

Le ministère turc des Affaires étrangères a fermement condamné l'autorisation accordée par les autorités suédoises d'organiser la manifestation, qu'elles ont qualifiée d ' acte de propagande antipatriotique de la part de groupes affiliés au PKK. Il s'agit « d'une violation manifeste de l'engagement de la Suède à empêcher la propagande d'organisations terroristes dans le cadre du mémorandum trilatéral », a-t-il déclaré.
La nouvelle accusation intervient à un moment où l'entrée de la Suède dans l'Alliance atlantique est toujours en attente de ratification par tous les membres de l'OTAN, ce qui ne sera pas possible sans la Turquie.

Le ministère turc des Affaires étrangères a ajouté qu'il s'attend à ce que la Suède « prenne des mesures concrètes et efficaces au-delà de la rhétorique » conformément à ses engagements dans le cadre de l'accord trilatéral, notamment dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

Acte anti-islamique
Concernant l'incinération du Coran, le ministère a déclaré dans un autre communiqué qu'il est totalement inacceptable d'autoriser cet acte anti-islamique dirigé contre les musulmans , et qu'il est insultant pour leurs valeurs sacrées sous prétexte de liberté . d'expression . .

De son côté, le ministre suédois des Affaires étrangères, Tobias Billstrom, a qualifié les « provocations islamophobes » de « répugnantes ». La Suède jouit d'une large liberté d'expression , mais cela n'implique pas que le gouvernement suédois, ou moi-même, approuve les opinions exprimées , a-t-il précisé sur Twitter .



Afficher Plus


Dernières actualités


© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation