Logo - Jor2a.online
Le baron de la drogue mexicain

Le baron de la drogue mexicain 'Rey' Zambada affirme avoir payé 5 millions de dollars à Garcia Luna


Abonnez vous sur
Telegram

Le trafiquant de drogue Jesús 'el Rey' Zambada a confirmé qu'il aurait lui-même versé cinq millions de dollars de pots-de-vin à l'ancien secrétaire à la Sécurité publique du Mexique, Genaro García Luna, pour garantir sa complicité avec le cartel de Sinaloa.

Zambada a déclaré ce lundi dans le procès qui se déroule contre l'ancien responsable mexicain à New York et au milieu de grandes attentes, puisqu'il a été confirmé au cours du week-end qu'il serait le témoin vedette de l'accusation.

Selon le capodastre, l'argent a été livré au restaurant des Champs-Élysées à Mexico . La première fois, il lui a donné un montant de trois millions de dollars; le second, c'était encore deux millions.

Il a également assuré que, avec García Luna comme directeur de l'Agence fédérale d'investigation (AFI), pendant le gouvernement de Vicente Fox (2000-2006) ; puis dans son poste de secrétaire à la Sécurité publique avec Felipe Calderón (2006-2012), le cartel de Sinaloa a été renforcé car il a reçu une protection et des informations policières.

Zambada a confirmé ce que d'autres témoins ont raconté : que García Luna aurait permis à des tueurs à gages d'infiltrer des opérations de police censées être menées pour lutter contre le trafic de drogue.

C'est l'une des journées du procès qui a suscité le plus d'intérêt, ce qui s'est traduit par la présence de plus de 35 journalistes.

De plus, pour la première fois, le fils de García Luna, un riche homme d'affaires qui porte le même nom, était présent. Jusqu'à présent, le seul membre de la famille présent aux audiences était Linda Pereyra, épouse de l'ancien fonctionnaire.

Dernière ligne droite
Zambada a joué un rôle de premier plan dans le procès contre l'ancien chef du cartel de Sinaloa, Joaquín 'el Chapo' Guzmán, qui a été condamné en juillet 2019 à la réclusion à perpétuité aux États-Unis.

Dans ce processus, le roi a révélé pour la première fois qu'il avait personnellement remis les pots-de-vin d'un million de dollars à García Luna en échange de sa protection du cartel de Sinaloa. Des mois plus tard, les autorités américaines ont arrêté l'ancien secrétaire à la Sécurité publique, qui vivait déjà dans ce pays.

Le « témoin vedette » est le frère d'Ismael « el Mayo » Zambada , l'un des principaux leaders de la drogue au Mexique qui n'a jamais été capturé et qui dirige actuellement le cartel de Sinaloa.

Les avocats de la défense de García Luna se sont plaints de la convocation de Zambada, assurant avoir été informés très tardivement de l'identité de ce témoin, de sorte qu'ils n'ont pas pu préparer le contre-interrogatoire. Mais le juge Brian Cogan a tout de même autorisé sa déclaration.

Quelques minutes avant que Zambada ne se présente à la barre des témoins, García Luna a déclaré au juge qu'il ne témoignerait pas au procès, mettant fin aux spéculations sur les risques qu'il courrait s'il devait répondre aux questions des procureurs.

De cette façon, le procès est raccourci et entre dans sa dernière ligne droite, puisqu'il devait se conclure fin mars, mais maintenant on s'attend à ce que le verdict du jury soit prêt au plus tard dans deux semaines.

Avec Zambada, l'accusation a clôturé la liste des 26 témoins qu'elle a appelés pour le procès contre García Luna, dont huit sont des collaborateurs , c'est-à-dire des criminels qui ont accepté de témoigner en attendant un certain type d'avantage légal, que ce soit une coupe de peine, une période d'essai ou de liberté et un permis de séjour pour eux et leurs proches.

Histoire
Étant le frère de 'Mayo', Jesús a toujours participé à la structure centrale du cartel de Sinaloa . Son nom est devenu célèbre en 2008, lorsqu'il a été arrêté au Mexique. Quatre ans plus tard, il est extradé vers les États-Unis, où il plaide coupable de trafic de cocaïne.

Pendant longtemps, on ne sut plus rien de lui, pas même la prison où il était détenu, jusqu'à ce qu'il parvienne à un accord avec les procureurs dans le procès contre El Chapo et qu'il témoigne en tant que témoin protégé .

Grâce à ce pacte, peu de temps après que Zambada ait été retiré de la liste des trafiquants de drogue sanctionnés par les États-Unis, il a été libéré et son emplacement a été gardé secret pour des raisons de sécurité.

Il a récemment réapparu publiquement aujourd'hui lorsqu'il est retourné au tribunal pour accuser celui qui était l'un des responsables les plus puissants du Mexique.



Afficher Plus


Dernières actualités


© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation