Jeff Bezos rêve d’une planète Terre sans êtres humains

Jeff Bezos rêve d’une planète Terre sans êtres humains


Vendredi 19 Novembre 2021 14:27
Depuis qu’il a quitté la tête d’Amazon, Jeff Bezos a un peu plus de temps pour réfléchir aux problèmes du monde. Il s’est d’ailleurs rendu à la dernière Cop 26 de Glasgow pour promettre un investissement de 2 milliards de dollars via sa fondation la Bezos Earth Fund.


Depuis qu’il a quitté la tête d’Amazon, Jeff Bezos a un peu plus de temps pour réfléchir aux problèmes du monde. Il s’est d’ailleurs rendu à la dernière Cop 26 de Glasgow pour promettre un investissement de 2 milliards de dollars via sa fondation la Bezos Earth Fund.


Jeff Bezos pense qu’on visitera la Terre comme s’il s’agissait d’une zone protégée
Il participait aussi dernièrement au Forum Ignatius en la cathédrale de Washington. L’occasion pour le milliardaire d’évoquer sa vision du futur. Il a ainsi suggéré qu’à l’avenir, les industries polluantes seraient transférées dans l’espace. L’humanité étant elle même transposée dans des colonies spatiales qui abriteraient jusqu’à… 1 trillion de personnes. Elles seraient semblables à des villes gigantesques flottantes dans l’espace. Comme sur notre planète, il y aurait des cours d’eau, une faune, et une flore.

De manière étonnante, le fondateur d’Amazon prévoit un avenir très particulier pour la Terre : « C’est la planète la plus précieuse au monde et nous devons la préserver, la conserver et faire en sorte que nos enfants, leurs enfants et ainsi de suite aient cette beauté dans leur vie. (…) Les humains pourraient visiter la Terre comme vous visitez le parc national de Yellowstone ».


Depuis qu’il a quitté la tête d’Amazon, Jeff Bezos a un peu plus de temps pour réfléchir aux problèmes du monde. Il s’est d’ailleurs rendu à la dernière Cop 26 de Glasgow pour promettre un investissement de 2 milliards de dollars via sa fondation la Bezos Earth Fund.


Jeff Bezos pense qu’on visitera la Terre comme s’il s’agissait d’une zone protégée
Il participait aussi dernièrement au Forum Ignatius en la cathédrale de Washington. L’occasion pour le milliardaire d’évoquer sa vision du futur. Il a ainsi suggéré qu’à l’avenir, les industries polluantes seraient transférées dans l’espace. L’humanité étant elle même transposée dans des colonies spatiales qui abriteraient jusqu’à… 1 trillion de personnes. Elles seraient semblables à des villes gigantesques flottantes dans l’espace. Comme sur notre planète, il y aurait des cours d’eau, une faune, et une flore.



De manière étonnante, le fondateur d’Amazon prévoit un avenir très particulier pour la Terre : « C’est la planète la plus précieuse au monde et nous devons la préserver, la conserver et faire en sorte que nos enfants, leurs enfants et ainsi de suite aient cette beauté dans leur vie. (…) Les humains pourraient visiter la Terre comme vous visitez le parc national de Yellowstone ».

Lors de son intervention à la Cop 26, Jeff Bezos avait déjà fait parler sa fibre écologique :

On m’avait dit que le fait de voir la Terre depuis l’espace changeait la façon dont on voyait le monde, mais je n’étais pas préparé à ce que cela soit vrai. En regardant la Terre de là-haut, l’atmosphère semble si mince, le monde si limité et si fragile. Maintenant, en cette année critique et ce que nous savons tous être la décennie décisive, nous devons tous nous unir pour protéger notre monde.

Certains font toutefois remarquer que le bilan environnemental d’Amazon a déjà été critiqué par le passé, notamment par ses propres employés. Ils souhaitent d’ailleurs des engagements plus fermes de la part de la société pour atteindre le zéro émission d’ici 2030.




Afficher Plus



© 2020 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى