Une comète va entrer en collision avec la Terre et en plus, les politiques refusent de croire les savants qui annoncent la catastrophe


Vendredi 24 Decembre 2021 14:12
Ce n est pas une blague, ni un conte de Noël : une comète va entrer en collision avec la Terre et en plus, les politiques refusent de croire les savants qui annoncent la catastrophe.
Adam McKay signe une comédie féroce en réunissant des stars comme Meryl Streep, Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence.
« Don’t Look Up » se moque de l’Amérique mais sa charge du monde actuel est universelle.

« Vive la fin, vive la fin, vive la fin du monde » : c’est le chant de Noël que propose d’entonner Dont’t look Up d’ Adam McKay, disponible 24 décembre sur Netflix. La ritournelle résume bien cette comédie féroce puisque notre bonne vieille terre va se prendre une grosse comète sur le coin du museau. Et que l’humanité est sur le point de tirer sa révérence.

Le réalisateur de Vice ou de The Big Short n’y va pas avec le dos de la cuillère. Il ne fait vite aucun doute que la catastrophe va arriver, donc ce n’est pas de ce suspense que réside l’intérêt du film. Son jeu de massacre se concentre donc sur les réactions d’humains qui se savent condamnés à brève échéance mais qui refusent d’y croire. Ces derniers sont incarnés par la fine fleur de Hollywood : Meryl Streep, Cate Blanchett, Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence, Jonah Hill, Timothée Chalamet pour ne citer qu’eux. Toutes et tous en font des tonnes pour le plus grand plaisir du spectateur.

La bêtise face à l’Apocalypse
Don’t Look Up (« Ne regardez pas vers là-haut » sous titré Déni cosmique en français) c’est le slogan de la présidente des Etats-Unis campée par Meryl Streep qui refuse de croire les scientifiques et leurs prédictions. « L’époque nous demande de rire de tout, d’être léger et coloré, de continuer de sourire même si tout est en train de s’effondrer autour de nous », explique Adam McKay à nos confrères du magazine Cinémateaser. S’il se moque de l’Amérique qu’il connaît bien, il ne faut pas chercher bien loin pour se reconnaître aussi dans cette histoire au message universel. On pense bien évidemment à des films comme 2012 de Roland Emmerich ou Armageddon de Michael Bay aspergé d’une bonne dose de vitriol.

Don’t Look Up s’est donné pour mission d’être drôle. Et ça fonctionne ! La bêtise, la cupidité et la franche inconscience des personnages font des étincelles. Tout le monde en prend pour son matricule dans cette farce : politiques, médias et population sont tout autant égratignés pour leur sottise chronique face au drame annoncé. Adam McKay ne vise pas le réalisme mais sa charge réjouissante fait mouche jusqu’aux deux séquences post-générique à ne pas louper. Alors oui, on dit « vive l’Apocalypse ! » quand elle est montrée de façon si rigolote et bien croquée.


Afficher Plus



© 2020 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى