Logo - Jor2a.online
La Hongrie sous sanctions :  Ils n

La Hongrie sous sanctions : Ils n'ont pas mis la Russie à genoux, mais ils nous ont fait mal


Abonnez vous sur
Telegram

Le conflit en Ukraine doit se terminer par un accord de cessez-le-feu, a déclaré dimanche dernier le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto dans une interview au média suédois SVT.
Le premier objectif est d'arrêter de tuer des gens maintenant. Comment arrêter de tuer des gens ? Établir un cessez-le-feu, mettre fin à la guerre et entamer des négociations , a déclaré le ministre. Il a également exprimé son espoir que ces pourparlers aboutiront à un accord de paix durable . Il a ajouté que la Hongrie ne soutenait pas l'Ukraine avec des armes, contrairement à de nombreux autres pays européens.

Concernant les sanctions anti-russes, la chancelière a noté que l'UE a déjà imposé 10 ensembles de restrictions, mais qu'elles n'ont pas contribué à la paix et à la stabilité. Nous ont-ils rapprochés d'une solution ? Non. Ont-ils rendu la guerre moins brutale ? Non. Ont-ils mis la Russie à genoux ? Non. Nous ont-ils fait du mal ? Oui , a-t-il expliqué.

En outre, Szijjarto a souligné que Budapest continue de coopérer avec Moscou, en particulier dans le domaine énergétique, car la Hongrie est fortement dépendante de l'énergie russe. C'est une question d'infrastructure. Cela peut changer en 5 ans, mais pas en 2 jours. Un gazoduc ne se construit pas en 2 jours , a-t-il déclaré.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation