Logo - Jor2a.online
L

L'Italie demande à la France des excuses plus claires après avoir accusé Meloni de mentir sur la crise migratoire


Abonnez vous sur
Telegram

Rome a demandé à Paris des excuses plus claires après que le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a accusé la semaine dernière le gouvernement italien de ne pas gérer correctement l'afflux d'immigrés, et son Premier ministre, Giorgia Meloni, de mentir aux citoyens .

Des mots plus clairs sont nécessaires , a déclaré dimanche le ministre italien des Affaires étrangères Antonio Tajani dans une interview citée par Reuters. J'espère que le gouvernement français changera de position et qu'arriveront des excuses qui contrastent avec les positions adoptées par le ministre de l'Intérieur [Darmanin]. Je serai heureux de les accepter , a-t-il ajouté.
Suite aux excuses de Paris, Tajani a déclaré vendredi dernier que la tentative de la France de mettre fin à la confrontation avec l'Italie au sujet des commentaires de Darmanin contre Meloni était tiède et insuffisante par rapport à la force des propos du représentant français, bien qu'il ait précédemment affirmé que Paris semblait avoir compris la gravité de l'attaque de son fonctionnaire.

Le 4 mai, Darmanin, invitée de la radio RMC, a accusé Meloni d'être incapable de résoudre les problèmes migratoires dans son pays et d'avoir menti sur la crise. Il a notamment reproché à Rome d'être responsable de l'afflux de migrants et, surtout, de mineurs dans le sud de la France. En réponse, Tajani a annulé sa visite à Paris le même jour, qualifiant les déclarations du ministre français d' insulte .

La crise migratoire en Italie et en France
Les tensions entre Paris et Rome au sujet de l'immigration sont apparues en novembre dernier, lorsque le gouvernement nouvellement formé de Meloni a refusé de laisser accoster un navire humanitaire d'une ONG, de sorte que le navire avec plus de 200 migrants à bord a finalement été libéré par la France.

Depuis, les arrivées de bateaux clandestins se sont multipliées avec le développement d'un nouveau corridor maritime entre la Tunisie et l'Italie. Selon le ministère italien de l'Intérieur, cité par la presse française, cette année plus de 42 000 personnes sont arrivées dans le pays via la Méditerranée , contre près de 11 000 migrants enregistrés à la même période en 2022.

Selon le directeur général de l'Office français de l'immigration et de l'intégration, Didier Leschi, le nombre de personnes tentant d'entrer dans la région par voie terrestre est également en augmentation. Les immigrés arrivant en Italie, généralement des Ivoiriens, des Guinéens ou des Maliens, sont plus susceptibles de vouloir rester en Italie ou en France, où leurs communautés sont déjà présentes, a-t-il noté.

C'est pourquoi les tensions entre les deux pays sont élevées , a ajouté Leschi.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2024 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation