Logo - Jor2a.online
Les accusations contre Trump révèlent une mauvaise gestion de documents secrets

Les accusations contre Trump révèlent une mauvaise gestion de documents secrets


Abonnez vous sur
Telegram

Selon des documents judiciaires, le ministère de la Justice des États-Unis a porté 37 chefs d'accusation contre l'ancien président Donald Trump, l'accusant d'une mauvaise gestion de documents classifiés. Les accusations font référence à la détention de documents classifiés liés à la sécurité nationale après la fin de son mandat présidentiel.

Les documents en question contenaient des informations sensibles sur les capacités de défense et d'armement des États-Unis et d'autres pays, les programmes nucléaires américains, les vulnérabilités potentielles à une agression militaire, ainsi que des plans de réaction à des attaques extérieures. Le ministère de la Justice souligne que la divulgation non autorisée de ces documents mettrait en péril la sécurité nationale des États-Unis et d'autres pays, ainsi que la sécurité de l'armée américaine.

Selon les allégations, Trump aurait emporté des dizaines de cartons de documents, dont beaucoup étaient classifiés, de la Maison Blanche à sa résidence de Mar-a-Lago en Floride. Des photos des boîtes de documents sur la propriété de Trump ont été présentées comme preuve dans les documents de la Cour fédérale du district sud de la Floride. Les accusations mentionnent également Walt Nauta, l'ancien assistant de Trump, qui a été vu manipulant les boîtes à la résidence de Mar-a-Lago via une caméra de surveillance.

Il est important de noter que les peines liées à ces accusations n'incluent pas l'interdiction d'exercer des fonctions publiques.

En janvier, le département américain de la Justice avait découvert des documents classifiés lors d'une perquisition effectuée au domicile de l'actuel président Joe Biden à Wilmington, dans le Delaware. Des découvertes similaires ont également été faites au Penn Biden Center for Diplomacy and Global Engagement, un groupe de réflexion axé sur la politique étrangère.

Le gouvernement américain a nié la responsabilité du président et a affirmé que les documents avaient été égarés involontairement. Cette affaire soulève de graves préoccupations quant à la gestion des documents classifiés et à la sécurité nationale.



Afficher Plus


Dernières actualités




© 2023 ||Jor2a.online || Condition d'utilisation