Des armes de guerre volées aux douaniers en Guadeloupe en pleine période d’émeutes

Des armes de guerre volées aux douaniers en Guadeloupe en pleine période d’émeutes


Mardi 23 Novembre 2021 16:48
En dépit du couvre-feu instauré sur fond d’émeutes, les locaux des douaniers de Pointe-à-Pitre ont été la cible d’un incendie et d’un cambriolage de leurs armes dans la nuit du 19 au 20 novembre. Le procureur a confirmé l’ouverture d’une enquête de flagrance.
Malgré les appels au calme d’Emmanuel Macron et de Jean Castex, la Guadeloupe fait depuis une semaine face à une importante mobilisation sociale marquée par des violences, sur fond de contestation du pass sanitaire et de l’obligation vaccinale pour les soignants.
Dans cette ambiance assez tendue, un autre incident, impliquant un incendie et un pillage, s’est produit. Dans la nuit du 19 au 20 novembre, un feu s’est déclaré dans les locaux de la douane des garde-côtes à Pointe-à-Pitre, rapporte le 22 novembre Franceinfo.
En outre, le site d’information relate que des armes de guerre, des pistolets mitrailleurs et plus de 2.000 munitions ont été dérobés sur place.

Le matériel était stocké dans deux coffres distincts, comme le prévoit la réglementation.
D’après des sources concordantes, citées par le média, un premier coffre-fort contenant près de 2.000 munitions a été forcé avant d’être laissé sur place. Tandis que le second, renfermant un fusil à pompe Remington, un pistolet automatique et cinq pistolets mitrailleurs semi-automatiques, a été emporté. Les voleurs semblent ne pas avoir été gênés par son poids.
Selon Franceinfo, les malfaiteurs seraient montés à bord de la vedette des garde-côtes, baptisée Kaladja , amarrée à quai, dont ils auraient volé des systèmes de vision.




Afficher Plus



© 2020 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى