Didier Raoult sanctionné par un blâme par l’ordre des médecins

Didier Raoult sanctionné par un blâme par l’ordre des médecins


Vendredi 03 Decembre 2021 21:16
La chambre disciplinaire du conseil de l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine a sanctionné d’un blâme l’infectiologue marseillais
La chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de Nouvelle Aquitaine a rendu sa décision ce vendredi après-midi. Elle inflige un blâme à Didier Raoult, le médiatique et controversé directeur de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille. Soit, par ordre croissant d’importance, le deuxième niveau (après l’avertissement) de sanctions susceptibles d’être prononcées par l’instance disciplinaire qui peut infliger jusqu’à des suspension, voire des radiations.

Un mois pour faire appel
L’instance disciplinaire bordelaise devant laquelle avait été dépaysée l’affaire avait à examiner deux plaintes émanant du conseil départemental de l’Ordre (Cdom) des Bouches-du-Rhône et du conseil national de l’Ordre (Cnom). Il était notamment reproché à Didier Raoult sa communication dans le cadre de l’épidémie de Covid et particulièrement sa promotion de l’hydroxychloroquine comme traitement du virus “sans données scientifiques établies”. Mais aussi d’avoir prodigué ce traitement à des patients soignés à l’IHU, leur faisant “courir un risque inconsidéré”.

Les plaintes visaient une cascade de possibles manquements au code de déontologie des médecins dont le grief de « charlatanisme ». Il était également reproché au médecin d’avoir « manqué à son devoir de confraternité » envers ses collègues dans sa communication sur la pandémie.

On ignore à ce stade si tous ces griefs ont été retenus et quel raisonnement a conduit la chambre disciplinaire à prendre cette décision. Les motivations qui seront adressées aux parties par courrier n’ont pas été rendues publiques.

Cette sanction modérée mais qui sera inscrite au dossier du médecin ne devrait guère avoir de conséquence pour Didier Raoult qui est à la retraite en tant que professeur des universités et praticien hospitalier. “C’est une belle victoire pour la défense”, a commenté son avocat, Me Di Vizio, sur Twitter, saluant une intention de “paix sociale”. “On s’attendait” à cette décision car “il était difficile de prononcer une interdiction étant donné que le professeur Raoult n’exerce plus”, a expliqué pour sa part Me Philippe Carlini, avocat de l’Ordre des médecins, interrogé ce vendredi par l’AFP.

Didier Raoult s’était présenté à l’audience qui s’était tenue le 5 novembre dernier à Bordeaux. Il avait maintenu sa position arguant notamment qu’aucun patient ne s’était plaint. « On est en train de faire le procès de la réussite. On a reçu 600 000 patients, réalisé 200 000 diagnostics. Je ne sais pas qui a fait ça dans le monde », avait-il notamment déclaré.

L’infectiologue marseillais avait également porté plainte contre le vice-président de l’Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône, Guillaume Gorincour, pour “non-confraternité”. Didier Raoult reprochait à ce médecin chargé de la déontologie au sein de l’instance une cinquantaine de tweets “dénigrants”. Ce dernier a fait l’objet d’un avertissement.

Toutes les parties disposent d’un mois pour faire appel. Le conseil national de l’Ordre a indiqué qu’il se laissait jusqu’à la semaine prochaine pour prendre sa décision.


Afficher Plus



© 2020 ||جرأة.اونلاين || سياسة المحتوى